En février, un mois d’expérimentation, à l’Arche,
auprès des personnes ayant un handicap mental

L’expérience d’un mois de stage à l’Arche, c’est d’abord une expérience de vie authentiquement chrétienne, où les petits, les faibles, sont les premiers et où le Christ, de façon mystérieuse mais bien réelle, est au centre de la vie des foyers.

A l’Arche, on fait aussi une bouleversante expérience de sa faiblesse : les personnes avec un handicap mental nous révèlent que, tout comme elles, nous avons éminemment besoin de l’autre pour pouvoir vivre. Et donc du Tout-Autre plus que tout.

Quand on fait cette expérience en profondeur dans son cœur, cela change la perspective que l’on peut donner à sa vie : en prenant conscience de sa faiblesse, et, paradoxalement, bien que cela ne l’amoindrisse pas le moins du monde, on devient plus fort !

“ C’est le pauvre qui fait vivre ”

Jean Vanier